A la rencontre des éléphants sauvages du Sri Lanka

Article écrit pour l’association Akela Expéditions

Pour cette expédition au Sri Lanka, nous avons choisi de partir à la rencontre des Elephas maximus maximus. Cette sous-espèces de l’éléphant d’Asie, a été officiellement identifiée comme en danger d’extinction par l’IUCN.

Jadis, ces éléphants peuplaient entièrement l’île. Ils sont maintenant poussés dans de plus petites zones de forêt en raison du développement des activités humaines et de la réduction des forêts. Nous avons donc décidé de partir à la rencontre de ces géants dans leur habitat naturel !

Il est 4h30, notre guide nous attend en jeep – direction le parc national de Minneriya. Nous filons cheveux au vent en contemplant le lever de soleil, impatients de vivre cette journée qui s’annonce incroyable et pleine d’émotions.

Rendez-vous sur la terre des éléphants sauvages

Après environ 30 min de piste à travers la forêt, nous arrivons sur les bords d’un immense lac où les éléphants viennent s’abreuver et se baigner.

Nous étions loin de nous douter de la rencontre qui nous attendait. Voici que plusieurs dizaines d’éléphants sortent de la forêt. Une famille entière menée par une matriarche se dirige vers les abords du lac.

Les jeunes s’aventurent avec leurs aînés sous les yeux ébahis des curieux. Les jeunes éléphanteaux, quant à eux, restent auprès de leur mère sur les abords de la forêt. Le spectacle est à couper le souffle. Tout est en harmonie. Les animaux mangent tranquillement, arrachant des touffes d’herbe qu’ils frottent sur le sol, pour en enlever la terre et les insectes qui pourraient s’y trouver. Pour d’autres, c’est le moment de se baigner. Le temps semble s’arrêter et la nature est en majesté et un sentiment magique de liberté nous envahit.

Une espèce menacée par le développement humain et le tourisme

Notre guide reste à bonne distance pour ne pas les déranger et nous en profitons pour faire quelques photos. Durant ce moment de paix, nous mesurons également toute la fragilité de cet équilibre et de ces animaux face à la frénésie du développement humain. La population d’éléphants du Sri Lanka a chuté de près de 65% depuis le début du 19ème siècle. Il est aujourd’hui protégé par la loi srilankaise et le meurtre de l’un d’eux entraîne la peine de mort.

Protégés, avec des espaces sûrs comme le parc national de Minneriya, ce pachyderme reste gravement menacé en dehors de ces zones. En plus des conflits avec les hommes, l’éléphant est exploité pour les tâches agricoles et pour amuser les touristes. Pour être dressés, les éléphants subissent un rituel appelé « phajaan ». Enfermés dans des cages où ils ne peuvent bouger, les jeunes éléphants sont battus, affamés et privés de sommeil jusqu’à ce qu’ils arrêtent de se débattre. Beaucoup n’y survivent pas.

On ne peut oublier cette réalité que vivent de trop nombreux éléphants en Asie. Nous savourons donc la beauté de cette aventure où les éléphants s’épanouissent dans cette nature préservée – libres et à leur juste place !

Ne les montez pas, allez plutôt les admirer 😉